Journée d’étude: De l’antiesclavagisme à l’abolition de l’esclavage. États-Unis, 1776-1865

Journée d’étude
De l’antiesclavagisme à l’abolition de l’esclavage. États-Unis, 1776-1865
Université Paris Diderot,
12 janvier 2018

Organisation : Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris Diderot), Michaël Roy (Université Paris Nanterre), Claire Parfait (Université Paris 13) – avec le soutien de l’association Redehja

9h15 – Accueil

MATINÉE

Présidence : Cécile Roudeau (Université Paris Diderot)
9h30-11h15 – From Antislavery to Abolition
Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris Diderot), From the Abolition of the Slave Trade to the Abolition of Slavery in the United States and the Atlantic World, 1774-1888: The Global Context
Hélène Quanquin (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Abolitionism Within and without Reform
Lucia Bergamasco (Université d’Orléans), Abolition and Politics

Pause café

11h30-12h15 – Conférence plénière
Manisha Sinha (University of Connecticut, Draper Chair in American History), A Radical New History of Abolition

APRÈS-MIDI

Présidence : Caroline Rolland-Diamond (Université Paris Nanterre)
13h30-15h15 – The Print Culture of Abolition
Sandrine Ferré-Rode (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), Competing Narratives: The Underground Railroad to Canada in Historiographical Perspective
Claire Parfait (Université Paris 13), Fiction and the Debate over Slavery
Michaël Roy (Université Paris Nanterre), Publishing Abolition

Pause café

15h30-16h30 – The International Context of Abolition in the Nineteenth Century
Claire Bourhis-Mariotti (Université Paris 8), African-American Emigrationists and the Voluntary Emigration Movement to Haiti, 1804-1863
Yohanna Alimi Levy (Université Paris Dauphine), “The spirit of the age is on our side”: 1848 and the Abolitionist Cause in France, the United States and Great Britain

Journée publications récente / Jeune Amérique

Journée Publications récentes autour de la Jeune République américaine

Présentation et commentaires de publications récentes autour de l’histoire de la jeune Amérique, en présence des auteurs.

Organisation : Claire Bourhis-Mariotti, Université Paris 8 (TransCrit) ; Lauric Henneton, Université de Versailles-Saint-Quentin (DyPaC) ; avec le soutien du REDEHJA et de l’IUF.

Contact : cbourhis-mariotti@univ-paris8.fr

Vendredi 23 septembre 2016
9h30-15h30
Université Paris Diderot
Bâtiment Olympe de Gouges, Salle 115 (1er étage)
Rue Albert Einstein, 75013 Paris

JEPR16-Peyrol Irlandais Programme

Matinée

9h15 : Accueil & café

9h30 : Peyrol-Kleiber, E., Les premiers Irlandais du Nouveau Monde, une migration atlantique (1618-1705) (Presses Universitaires de Rennes, 2016).
Auteur : Elodie Peyrol-Kleiber, Université de Poitiers
Commentaire de Bertrand Van Ruymbeke, Université Paris 8-IUF

 

JEPR16-Benezet10h15 : Rossignol, M.-J., Van Ruymbeke, B., Dir., The Atlantic World of Anthony Benezet (1713-1784) (Brill, 2016).
Auteurs : Marie-Jeanne Rossignol, Université Paris Diderot et Bertrand Van Ruymbeke, Université Paris 8-IUF
Commentaire d’Anne-Claire Faucquez, Université Paris 8

11h-11h15 : Pause-café

11h15 : Specq, F., Ed., Observations sur l’Etat de Virginie (Rue d’Ulm, 2015).
Auteur : François Specq, ENS Lyon
Commentaire de Marie-Jeanne Rossignol, Université Paris Diderot

12h : Brève présentation de la version poche de Van Ruymbeke, B., L’Amérique avant les Etats-Unis. Une histoire de l’Amérique anglaise, 1497-1776 (Flammarion, collection Champs Histoire, 2016), par Anne-Marie Libério, doctorante à l’Université Paris 8

JEPR16-Specq JEPR16-BVR

 

 

 

 

 

 

 

 

Après-midi

13h30 : Dessens, N., Le Glaunec, J.-P., Dir., Interculturalité : la Louisiane au carrefour des cultures (Presses de l’Université Laval, 2016).
Auteur : Nathalie Dessens, Université de Toulouse – Le Mirail (Toulouse 2)
Commentaire de Lucia Bergamasco, Université d’Orléans

14h15 : Serme, J.-M., Dir., 1812 in the Americas (Cambridge Scholars Publishing, 2015).
Auteur : Jean-Marc Serme, Université de Bretagne Occidentale
Commentaire d’Allan Potofsky, Université Paris Diderot

JEPR16-DessensJEPR16-Serme

 

 

 

 

 

 

 

 

15h : Présentation de American Studies Journal, issue 60 : « Lincoln in Europe » (http://www.asjournal.org/60-2016/) par John Dean, Université de Versailles-Saint-Quentin

Journée d’étude: The Last of the Mohicans, A Narrative of 1757 in Context

mohican1

The Last of the Mohicans, A Narrative of 1757 in Context
One-Day “Agrégation” Symposium
Friday, December 11, 2015
Université Paris Diderot
Room 255 bâtiment Olympe de Gouges

Morning Session – Chair: Allan Potofsky (Paris Diderot, Larca)
9:30 am: Opening Remarks (Cécile Roudeau, Paris Diderot, Larca)

9:45 am: Marie-Jeanne Rossignol & Augustin Habran (Paris Diderot, Larca) – The Inevitable Fate of All These People”: Indian Policy and the National Imagination (1776-1830) Continue reading

Marchands, exilés, missionnaires & diplomates: Les Français et les États-Unis, 1789-1815 (13/11/2015)

villerbuNov2015Marchands, exilés, missionnaires & diplomates :
Les Français et les États-Unis, 1789-1815
Journée d’études Vendredi 13 novembre 2015, 10h30-16h30
CRHIA, Université de La Rochelle FLASH, Parvis Fernand Braudel, salle L3

Session 1. Présidence Jean-Sébastien Noël
10h30 Tangi Villerbu (Université de La Rochelle) Introduction : quels concepts et quelle écriture pour l’histoire des ‘Français et des États-Unis, 1789-1815’
11h00 Eric Schnakenbourg (Université de Nantes) L’émergence d’un Atlantique diplomatique ? Une interprétation des relations franco-américaines pendant la Quasi Guerre.
11h30 Gérald Sim (Université de Nantes) L’expérience étatsunienne dans le parcours des diplomates français de la Restauration au Second Empire.
12h00 Débat

12h30 Déjeuner Continue reading

3ème journée humanités numériques (vendredi 10 avril 2015)

Projets d’Histoire Numérique

3ème Journée d’étude autour des Humanités Numériques

programme_v2

Avec le soutien de « Transferts critiques » EA 1569 (Université Paris 8), du Dypac (UVSQ), du LARCA, UMR 8225 (Paris Diderot) et du REDEHJA

Organisation : Claire Bourhis-Mariotti (Université Paris 8), Clémence Folléa (Université Paris Diderot), & Lauric Henneton (UVSQ).

Contact cbourhis-mariotti@univ-paris8.fr

Vendredi 10 avril 2015, 9h-12h30, Université Paris Diderot

Grands Moulins de Paris, salle Pierre Albouy, 685C

Accès par le 10 esplanade Pierre Vidal-Naquet (75013 Paris)

6ème étage, escalier C

 

9h – Accueil & café

 

9h15-09h30 – Introduction de la journée, par Mélanie Torrent (Université Paris Diderot)

 

Présidence de séance & modération: Yves Abrioux (Université Paris 8)

 

09h30: Alyssa Reichardt (Yale University)

“Mapping Sovereignty in Early America: Deconstructing the Imperial Map and Reconstructing Indigenous Space with GIS” 

 

10h20: Joanne van der Woude & Mark Thompson (Université de Groningen)

“Amerigo: Atlantic History meets Dutch Heritage through Digital Humanities”

 

11h10 pause café

 

11h30: Table ronde : « The Uses and Impact of Digital Humanities: Visualization, Heritage, Outreach »

Modération: Lauric Henneton (UVSQ) et Claire Bourhis-Mariotti (Paris 8).

Intervenants : Yves Abrioux (Paris 8), Suzanne Dumouchel (Institut historique allemand de Paris), Alyssa Reichardt (Yale University), Mark Thompson (Université de Groningen), Joanne Van der Woude (Université de Groningen). 

Journée annuelle du REDEHJA (30 janvier 2015)

Journée annuelle du REDEHJA

vendredi 30 janvier 2015

Lieu : The University of Chicago – Center in Paris, 6 rue Thomas Mann
75013 Paris

Avec le soutien de : LARCA UMR 8225 (Université Paris Diderot), the University of Chicago, REDEHJA

Mesdames, Messieurs, chères et chers collègues,

J’ai l’honneur de vous convier à la première journée annuelle du REDEHJA, un rendez-vous voulu convivial, que nous souhaitons pérenniser, et dont le but est de réunir de façon régulière les membres du REDEHJA, ainsi que toutes les personnes s’intéressant aux études américaines – enseignants, chercheurs, étudiants… – autour d’un thème de recherche fédérateur.

Ainsi, si la première partie de cette journée sera consacrée à la tenue de notre Assemblée Générale annuelle (une bonne occasion pour chacun, membre ou non, de découvrir ou redécouvrir notre fonctionnement), la seconde partie de la journée, pensée comme un séminaire de recherche, aura pour thème New Perspectives on Atlantic and Early American History.

Je vous prie donc de bien vouloir trouver ci-après en fichier PDF le programme de cette journée.

Invitation _ journée REDEHJA _2015

Espérant vous y retrouver nombreux!

Allan Potofsky,

Président du REDEHJA

2e journée humanités numériques (17 octobre 2014) – “Projets d’histoire numérique”

NOUVEAU: Programme: “Projets d’histoire numérique”

Lieu: Université de Paris Diderot (Bâtiment Olympe de Gouges, salle 133) – voir le Plan_Campus PRG

Comité d’organisation: Claire Bourhis-Mariotti (Université Paris 8), Lauric Henneton (Université Versailles Saint Quentin), Monica Henry (Université Paris Est Créteil)

9h30 – Accueil, café
10h-10h40 – Joseph Yannielli (Wesleyan University) “The Runaway Class: Research and Teaching with Digital History”
10h40-11h – Discussion

11h-11h20 – Pause café

11h20-12h – Constance B. Schulz (University of South Carolina) “Pouring Old Editorial Wine into New Digital Bottles”
12h-12h20 – Discussion
12h20-12h30 – Conclusions

Cette journée d’étude fait suite à la première journée d’étude sur les humanités numériques organisée le 20 juin 2014 (voir http://redehja.hypotheses.org/237), en mettant cette fois l’accent sur les expériences pédagogiques et scientifiques concrètement mises en place aux États-Unis.

Nous recevrons tout d’abord le Dr. Joseph Yannielli, un collègue américain, actuellement Visiting Assistant Professor (College of Letters, Wesleyan University), qui viendra nous parler de la création du site internet Slavery & Abolition Portal, qu’il a mis en place pour l’Université de Yale, ainsi que de History Leaks, et enfin du cours Digital Humanities qu’il assure à la Wesleyan. Joseph Yannielli nous fera donc profiter de son expertise à la fois sur le plan pédagogique et sur le plan scientifique, dans le cadre d’une journée pensée pour les doctorants comme pour les enseignants-chercheurs civilisationnistes.

Abstract:

In the Spring of 2014, students at Wesleyan University in the United States participated in a course entitled Digital History. One of a small number of such courses offered at the undergraduate level, it is the only course of its kind to require students to conceive, produce, and market an original historical website in a matter of weeks. What lessons can be learned from this experiment? Drawing on my previous experience working on projects such as the Slavery and Abolition Portal and History Leaks, this presentation will discuss the intersection of pedagogy and practice in the emerging field of the Digital Humanities.

Nous recevrons également Dr. Constance B. Schulz, Distinguished Professor Emeritus, Department of History, Editor,The Papers of Eliza Lucas Pinckney and Harriott Pinckney Horry (Univ. of Virginia Press, 2012) and The Pinckney Revolutionary Era Statesmen (both NEH-supported “born digital” scholarly editions) University of South Carolina.

Abstract: “Pouring Old Editorial Wine into New Digital Bottles”

As historians and other humanities scholars explore the ways in which digital tools can enable them to expand their scholarship in new directions, using the computer’s ability to combine and rearrange large amounts of data at lightning speeds, on underlying issue that has not always been addressed is how long-established standards for that scholarship can be adapted to new processes. The “born digital” scholarly edition of The Papers of Eliza Pinckney and Harriott Pinckney Horry was created using DocTracker, a sophisticated data base designed to incorporate the modern standards of the scholarly editing community while opening up the edited texts to allow editors and end-users to ask new questions of the content. This talk will review briefly what those modern scholarly editing standards are and why they are important to scholars who use the resulting editions. The address will then use the two Pinckney editions Schulz has directed to show how the DocTracker editing system has made applying those standards more efficient, led to the creation of strong TEI-compliant XML output, and created editions that expand the insights possible for scholars using them to extract.

 

PROGRAMME: Le tournant numérique appliqué à l’histoire atlantique et américaine: enjeux, potentialités, contraintes et limites

dig humUniversité Paris Diderot
salle Pierre Albouy 685C
Grands Moulins,
6ème étage, escalier C
10, esplanade Pierre Vidal-Naquet,
75013 PARIS

Métro/RER Bibliothèque François Mitterrand

 

Vendredi 20 juin 2014

9h30 – Accueil & café

10h-10h30 – « Les enjeux épistémologiques du recours aux humanités numériques en histoire », Lauric Henneton, UVSQ

10h30-12h – Atelier 1 : Présentation d’outils numériques (Zotero, Evernote, Inkscape, Google Maps, Gephi, Mallet…)
Modérateurs : Lauric Henneton, UVSQ & Clément Martin, Paris Diderot
Intervenants : Emmanuelle Pérez, EHESS & Maxime Gennaoui, ENS Lyon

12h-13h30 – Pause déjeuner

13h30-13h45 – Accueil de l’après-midi

13h45-15h – Atelier 2 : Présentation de projets en cours et de réalisations en Digital history
Modérateur : Clément Martin, Paris Diderot
Intervenants : Emmanuelle Perez, EHESS & Matthieu Renault, Paris 13

15h-15h15 – pause-café

15h15-16h – Atelier 3: Les enjeux didactiques: l’enseignement des Digital Humanities les universités françaises et américaines

Modérateur: Claire Bourhis-Mariotti, Cergy-Pontoise/Paris Diderot

Intervenants: Deborah Jenson, Duke University & David Bell III, Duke University

16h – Conclusions & présentation de la seconde journée d’étude autour des humanités numériques du 17 octobre 2014, par Lauric Henneton, Claire Bourhis-Mariotti & Monica Henry, UPEC.

 

CFP: The Spiritual Geopolitics of the Early Modern World (1500-1800) – Vincennes, March 13, 2015

The Spiritual Geopolitics of the Early Modern World (1500-1800)

March 13, 2015 – Service Historique de la Défense, Château de Vincennes (France)

Early modern Europeans lived during an age of faith, but the role of religion in geopolitics and diplomacy remains poorly understood. Likewise, historians and social scientists often downplay the role of religious arguments, issues and protagonists in favor of purely secular ones, such as economic, commercial, dynastic or territorial motives. Was religion a genuine motive in geopolitical thinking and policy-making or was it more of a conscience-appeasing fig-leaf in the face of more worldly concerns?

In this symposium we will explore the concept of “spiritual geopolitics” in early modern Europe and its imperial extensions, from the Atlantic World to the Mediterranean and Indian Oceans, in every place where states fought or negotiated over new or existing territories. Our understanding of “geopolitics” is both literal (decision-making process dealing with specific strategically significant sites) and broad enough to include the related field of diplomacy and war.

We seek proposals on any aspect or early modern spiritual geopolitics, but especially around the following questions or issues:
– The role of religious arguments in the decision-making process at both central and local level;
– The place of missionaries, priests, ministers, and other religious agents in the world of diplomacy and warfare, as negotiators, spies, or advisors;
– The role of communities of religious refugees in imperial geopolitics;
– Confessional borderlands as fertile grounds for spiritual geopolitics, or, the geography of spiritual geopolitics;
– The importance, and limits, or Protestant-Catholic rivalry in European and international diplomacy;
– The links between confessional and national identities; and the role of religious “others” in cementing national or confessional bonds

Proposals, which should not exceed 500 words, should be sent by September 15, 2014 to lauric.henneton@uvsq.fr.
Papers, which will be precirculated, are due by Feb. 15, 2015. They may be in French or English.

Scientific committee:
Lauric Henneton (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines),
Susanne Lachenicht (Université de Bayreuth, Allemagne),
Owen Stanwood (Boston College, Etats-Unis)
Yann Lignereux (Université de Nantes, CRHIA, France)
Laurent Veyssière (Ministère de la Défense, France)
André Rakoto (Service Historique de la Défense, France)

This symposium is sponsored by the LabEx EHNE (http://www.labex-ehne.fr/)

* * *

La géopolitique religieuse dans le monde moderne (1500-1800)

13 mars 2015 – Service Historique de la Défense, Château de Vincennes (France)

Les Européens de la première modernité vivaient dans un monde saturé de religion. Pourtant, le rôle de la religion dans la géopolitique et la diplomatie de l’époque demeure mal compris. En effet, le rôle des enjeux religieux ainsi que des ecclésiastiques a longtemps été négligé au profit de considérations économiques, commerciales, dynastiques et/ou territoriales. Les facteurs religieux ont-ils joué un rôle moteur dans la pensée et la prise de décision géopolitiques, ou n’ont-ils eu qu’une fonction décorative visant à légitimer des préoccupations plus clairement séculières?

Cette journée d’étude entend explorer dans quelle mesure le concept de “géopolitique religieuse” peut s’appliquer à l’Europe moderne et à ses extensions impériales, de l’espace atlantique à la Méditerranée et à l’Océan Indien, et en circonscrire les variations spatiales et chronologiques. La géopolitique est ici envisagée à la fois dans son sens littéral (processus de prise de décision relatif à un lieu d’importance stratégique) et assez large pour inclure le champ connexe de la diplomatie et de la guerre.

Les organisateurs souhaitent que les propositions de communications se penchent sur le concept de “géopolitique religieuse” en prenant en compte, entre autres:
– Le poids des arguments religieux dans les processus de prise de décision, tant au niveau central que local, sur le terrain
– Le rôle des missionnaires, prêtres, pasteurs et autres agents ecclésiastiques dans des fonctions diplomatiques et militaires (négociateurs, espions, informateurs, conseillers)
– Le rôle des communautés de réfugiés pour la foi dans les politiques impériales (huguenots, Juifs séfarades, Moraves…)
– Les marches et frontières confessionnelles en tant que terroirs propices à une “géopolitique religieuse” (autrement dit la géographie du concept)
– L’opposition binaire entre sphères catholique et protestante, mais également les cas de coopération transconfessionnelle (avérée ou envisagée)
– La perception de l’Autre articulant identités nationale et confessionnelle, la cristallisation des identités nationales autour des identités confessionnelles.

La journée se tiendra au Château de Vincennes (Service historique de la Défense), le vendredi 13 mars 2015.

Les propositions ne doivent pas excéder 500 mots et doivent parvenir aux organisateurs avant le 15 septembre 2014, accompagnées d’une brève présentation bio-bibliographique.
Les communications feront l’objet d’une circulation préalable parmi les participants. A cet effet, les textes doivent parvenir aux organisateurs avant le 15 février 2015. La langue principale des échanges sera le français. Toutefois, les organisateurs accepteront des communications en anglais.

Contact: Lauric Henneton, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Laboratoire ESR: lauric.henneton@uvsq.fr

Comité scientifique:
Lauric Henneton (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines),
Susanne Lachenicht (Université de Bayreuth, Allemagne),
Owen Stanwood (Boston College, Etats-Unis)
Yann Lignereux (Université de Nantes, CRHIA, France)
Laurent Veyssière (Ministère de la Défense, France)
André Rakoto (Service Historique de la Défense, France)

Cette journée est labellisée par le LabEx EHNE (http://www.labex-ehne.fr/)