Journée d’étude : Historiciser Tocqueville (29.11.2019)

Projet IDEX 2019 RDR (resp. Marie-Jeanne Rossignol)

« Race, démocratie, et républicanisme moderne aux Etats-Unis 1800-1860 : une contribution aux discussions actuelles sur race et république en France et à l’étude du républicanisme occidental »

 

Journée d’étude : Historiciser Tocqueville

http://www.larca.univ-paris-diderot.fr/colloques/historiciser-tocqueville/  

vendredi 29 novembre 10h -17h

Salle 830

Bâtiment Olympe de Gouges

Université de Paris, place Paul Ricoeur 75013 Paris

Organisation de la journée :

Laurence Cossu-Beaumont, Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle,

Augustin Habran, Université d’Orléans,

Marie-Jeanne Rossignol, Université de Paris

 

10h-10h30  Mot d’accueil d’Allan Potofsky, président de Redheja, puis présentation de la journée par Laurence Cossu-Beaumont, Augustin Habran, Marie-Jeanne Rossignol 

10h30-11h15 Conférencière plénière : Giulia Oskian, Department of Political Science, Yale University

« Tocqueville et la culture juridique de l’Amérique »

11h15-12h30 Table ronde « Historiciser Tocqueville » avec Giulia Oskian : question d’historiographie et de méthodologie disciplinaire

12h30-13h15 Déjeuner pour les participant.e.s

13h15-17h Discussion par thèmes de recherche

Chair : Claire Parfait, université Paris 13

Laurence Cossu-Beaumont, Université Paris 3-Sorbonne nouvelle

« Le livre de Beaumont Marie ou de l’esclavage (1835) et sa réception aux USA »

Yohanna Alimi, Université Paris Dauphine

“Une Amérique égalitaire et non-révolutionnaire? Le contexte politique et social de production de la démocratie en Amérique aux Etats-Unis »

Augustin Habran, Université d’Orléans

“Repenser l’agentivité autochtone à l’ère jacksonienne : Les nations indiennes à la marge dans l’avènement du common man ?” 

Auréliane Narvaez, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

« On rencontre des incrédules en Amérique, mais l’incrédulité n’y trouve pour ainsi dire pas d’organe[1] »De l’incrédulité en Amérique : Repenser le scepticisme et l’infidélité religieuse dans l’Amérique jacksonienne (Dynamiques communautaires, spiritualités hétérodoxes et avatars du déisme)

Pause 15h-15h20

Michaël Roy, Université Paris Nanterre

« Tocqueville, l’esclavage et la question raciale dans l’Amérique jacksonienne : un état des lieux. »

Marie-Jeanne Rossignol, Université de Paris

 « Le premier « nadir » des Noirs libres en Amérique 1817-1835 : Tocqueville et Beaumont découvrent et analysent la question raciale. »

Patrice Dallaire, Université Laval Québec/ Université de Paris

” Les rendez-vous manqués entre Tocqueville et le Canada français” sur Tocqueville au Québec (skype)

Conclusion :

Yohanna Alimi, Paris Dauphine

« “Une autre démocratie de Naomi Wulf : déconstruire le mythe tocquevillien”  

Discussion générale. Fin des débats 17h

[1] Alexis de TOCQUEVILLE. De la Démocratie en Amérique. Vol. I, part. II, chap. VII dans Œuvres. Tome II. Paris : Gallimard, 1992, p. 293. 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.